Mes engagements


     
             

    Evoluer ou mourir   Les voies du changement



   Pour un végétalisme modéré    
  à base de végétaux et animaux au système nerveux relativement peu évolué (fruits de mer, poissons) qui souffrent probablement moins de l'élevage. Oeufs de poules élevées en liberté exclusivement. Autres produits animaux (produits laitiers,viande) seulement à titre exceptionnel en attendant les steacks in vitro. C'est le meilleur compromis pour la santé, l'environnement et la condition animale:
  - Pour la santé car un régime plus végétal protège des maladies cardio-vasculaires mais d'un autre coté un strict végétalien qui a faim (10 ans d'experience!) aura tendance à abuser dangereusement de sucres rapides et lents (gare au diabète).
  - Pour la condition animale car de toutes façons les cultures inévitablement exterminent des insectes et petits mammifères en grand nombre donc cela n'a pas de sens de se priver de consommer par exemple des fruits de mer qui ne sont pas plus évolués. Egalement consommer un poisson carnassier c'est "sauver" tous les plus petits poissons qu'il aurait dévorés: donc bilan incertain du point de vue de la souffrance animale. Consommer mieux (oeufs de poules élevées en liberté) est  probablement meilleur pour la cause animale que de ne pas consommer du tout en soutenant progressivement les pratiques industrielles les plus vertueuses afin que leurs prix baissent favorisant un effet d'entrainement des autres consommateurs afin qu'ils se détournent des produits de l'élevage  intensif.
  - Pour l'environnement car l'élevage intensif de même que les cultures destinées à nourrir le bétail sont extrêmement polluants (méthane, nitrates...) et ravageurs(déforestation ...)
.

   Egalement quel que soit son régime, il est préférable lorsqu'on est invité ou lors de repas partagés avec du monde (exceptionnel en ce qui me concerne), de manger d'à peu près tout : le végétalisme "laïc" (strict dans la sphère privée et discrêt dans la sphère publique) en bannissant tout prosélytisme agressif évite d'indisposer voire de braquer les autres ce qui est au final contreproductif  pour la cause animale.
  
    Pour une production locale efficiente
  que la robotisation, les réseaux de capteurs et automates et l'intelligence articificelle devraient bientôt mettre à la portée de tous  et  pas seulement des entreprises. Un premier aperçu de ce que le futur nous reserve avec le Farmbot, le potager connecté, automatique et open-source même s'il reste beaucoup de progrès à faire dans cette voie...