30/09/2005: Mon accès au serveur de dépôts en ligne arXiv est "suspendu par décision administrative!". On me reproche d'avoir tenté de copublier un article avec Petit.JP et Bogdanov I&G qui n'ont pas le droit d'accès à arXiv !.

De son coté, sous la pression de mes demandes réitérées, le responsable du serveur du CNRS HAL a fini  par me contacter pour me donner les raisons du refus systématique de mes derniers dépôts sur HAL: il me reproche  un trop grand nombre de versions successives d'un même article, le changement de titre d'un article et la suppression d'un des coauteurs d'un autre article. Plutôt que de me donner la possibilité de rectifier ces détails liés essentiellement à mon inexpérience des usages sur HAL, ce qui serait simple et immédiat, le responsable a décidé de me refuser dorénavant tous les dépôts exceptés ceux acceptés pour publication dans des revues à referee. La mesure est disproportionnée et je soupçonne fortement que  sa prise de décision est sans aucun doute aussi liée à ma copublication avec Petit.JP et Bogdanov I&G.

Je prend conscience que les règles de publication sur les serveurs de dépôt ne sont pas celles d'un espace de liberté propice à l'échange d'informations entre chercheurs mais plutôt celles beaucoup plus limitées d'un serveur de prépublications dans des revues à referee. Je devrai dorénavant publier dans mon site web ainsi que dans les proceedings des conférences ou je tiendrai à jour les derniers développements de la théorie.

17/05/2006: à ma demande arXiv m'accorde de nouveau le droit de publier: Your ability to submit has been reinstated, with the warning that you should always follow instructions given by arXiv staff and obey the site usage rules or else face permanent suspension. Ma ferme conviction (que je réaffirme au modérateur d'arXiv) est toujours que ces règles sont profondément pernicieuses et entravent de façon dangereuse et très inquiétante la liberté d'expression scientifique, mais je suis contraint de m'y plier.

23/05/2006 Informé de la décision d'arXiv, HAL maintient sa décision de m'interdire l'accès.

25/05/2006 Le dépôt sur arXiv de ma revue : The Dark Side of Gravity est refusé! Pourtant, j'ai pris soin de respecter toutes les règles. J'ai immédiatement demandé les raisons du refus de mon dépôt: toujours pas de réponse au 10/06/2006. The Dark Side of Gravity fait état d'une observation cruciale pour la théorie: dans le cluster de galaxies de Persee, une onde qui pourrait bien être une onde gravitationnelle monopôlaire telle que prédite par la théorie. 

 J'invite tous les internautes de bonne volonté à télécharger régulièrement sur leur PC le pdf de the Dark Side of gravity.

 

 

Pourquoi j'ai sciemment pris le risque de publier avec I&G.Bogdanoff et JP.Petit:

Le serveur de dépôt en ligne de travaux scientifiques constituant un espace d'expression aussi ouvert que possible est évidemment devenu un outil indispensable qui facilite les échanges et la diffusion des idées et contribue au dynamisme de la recherche  internationale.

Un filtre minimal basé sur l'affiliation académique tel que la possession d'un diplôme de doctorat sanctionnant plusieurs années de recherche et pour les étudiants en thèse, le parrainage par d'autres chercheurs est amplement suffisant  pour préserver l'espace d'un afflux de dépôts fantaisistes dans des disciplines de recherche généralement exigeantes.

Pourtant, sur arXiv, même des chercheurs ayant fait leurs preuves ne peuvent accéder à l'espace de dépôt s'ils ne sont pas parrainés par d'autres chercheurs forts d'un certain nombre de publications et d'une certaine ancienneté sur le serveur. Comme les parrains éventuels engagent leur responsabilité et leur respectabilité scientifique (donc leur carrière) dans le processus, ils ne s'engageront que pour des chercheurs dont les travaux sont acceptés dans des revues à referee. Or, force est de constater que les revues à referee refusent de plus en plus systématiquement de publier les travaux les plus originaux: ceux-ci requièrent un investissement plus important de leur part et leurs idées non conventionnelles entrent inévitablement en conflit avec celles sur lesquelles la majorité (donc la majorité des referees) a parié. Cet obstacle s'ajoute à la difficulté de s'habituer à penser différemment que connaissent les chercheurs qui s'aventurent hors des sentiers battus.

Ainsi se met en place un système de discrimination extrêmement préjudiciable à la recherche: les efforts de la communauté se concentrent essentiellement sur un petit nombre de pistes et les voies alternatives isolées connaissant des difficultés insurmontables pour accéder à la visibilité sont condamnées à la stagnation.

De plus toute règle discriminatoire est potentiellement malsaine car elle pourrait être appliquée par des personnes mal intentionnées à des fins inavouables, comme par exemple bâillonner ou récupérer un courant de recherche concurrent.

Pour toutes ces raisons ma conviction est que ce qui apparaît de plus en plus comme la mise en place d'une Black List sur arXiv est extrêmement inquiétant et j'ai tenu à m'engager autant que je pouvais le faire pour donner à certains exclus le droit (qui leur revient) de s'y exprimer.

10/2006 Apparemment mon accès à arXiv est rétabli: je peux faire évoluer le dépôt en ligne gr-qc/0610079 de mon living review à volonté (modifications récentes en rouge) sans créer de multiples nouvelles versions.

 

On trouvera sur Wikipedia quelques unes de mes prises de position pour défendre JP.Petit ou je détaille mon parcours et mes déboires avec les revues à referee, dans les forums de futura-science etc.: 1, 2, 3, 4